Tout le mois de décembre 2008, j'ai emmené mes enfants à l'école maternelle avec le gilet jaune avec dans le dos " Nouvelles réformes = écoles en danger", j'ai distribué un petit tract expliquant tout ça, puis après quelques temps, un, puis deux autres parents ont enfilé leur gilet jaune et d'autres, même s'ils n'osaient pas y aller franco, me soutenaient, on parlait, j'interloquais. En tout cas je n'ai pas laisser indifférent et on discute.
J'ai réussi.

 

alors je suis devenue, pour les parents, le référent de la "contestation". on me demande par exemple les comptes rendus de réunion du collectif parents - enseignants du clunysois (oui c'est comme ça que j'aime l'écrire avec un "Y")

2620655464_8300fe1368

Hier une maman m'interpelle en me disant : "dites donc vous êtes au courant qu'il y a une loi qui oblige les cantines scolaires à utiliser au moins 20% de produits Bio"

je lui réponds un peu brutalement : "et bien si cette loi existe je la trouve assez stupide"

Puis j'argumente: " pourquoi 20 %, pourquoi pas 100%, il est vrai que c'est une amorce, un premier pas, mais je pense qu'il serait plus logique (et pas besoin de loi pour ça) d'utiliser des produits locaux et de saison pas spécialement bio, ce qui a plusieurs avantages, tout d'abord cela permet de faire vivre les producteurs locaux, d'engendrer moins de transport de marchandises donc moins de pollution, cela couterait certainement moins cher, et puis cela aurait aussi un avantage pédagogique, réapprendre aux enfants que les fraises ne poussent pas en janvier (ni les courgettes, des petites mamies sur le marché auraient aussi besoin de cours de rattrapage), on pourrait aussi leurs apprendre à mieux manger, par exemple en ne leur proposant pas à chaque repas du ketchup en libre service.(oui j'ai déjà vu du ketchup bio, avec plein de sucre bio, comme ça on fabrique des obèses bio)"

Elle semblait assez d'accord avec mes propos.

Voilà j'ai terminé ma période bougonage, maintenant je m'efforce, quand je critique, d'apporter autre chose, une autre idée, une solution, un autre point de vue, etc. C'est plus constructif.