Lors d'un grenelle de l'environnement est née l'idée de l'éco-taxe poids lourds. On taxe les poids lourds qui roulent (car c'est un transport polluant) et puis on utilise les recettes de cette taxe afin de développer les transports en ferroutage et par voies fluviales qui sont moins polluants.

Comme on le sait depuis longtemps, cette une bonne idée, mais chiante à mettre en place et puis électoralement cela ne rapporte pas grand chose. Alors on retoque la loi et on garde tout de même le nom ECO-TAXE, mais les recettes peuvent être redistribuées dans du développement durable : en gros où l'on veut.

Comme le gouvernement actuel souhaite une relance économique par de la croissance: construisons des routes et c'est pas le ministre du redressement productif (c'est bandant, non!) qui dira le contraire.

Il y a bien, cette RCEA traversant la France d'ouest en est (et la Saône et Loire) qui est dangereuse et qu'il faudrait agencer en 2X2 Voies. (ah oui! le ministre du redressement productif n'est pas l'ancien président du Conseil général de Saône et Loire).

Que lis-je dans le Bulletin du conseillé général du canton de Cluny qui est aussi le vice président en charge des routes et infrastructures à ce même conseil général de Saône et Loire  :

"les travaux de mise en 2X2 voies (de la RCEA) sont évaluées à 650 millions d'euros en Saône et Loire. L'écotaxe poids lourds est une piste possible de financement..."

 

Et bien voilà, on voulait à l'aide d'une taxe (pollueurs/payeurs) développer des infrastructures moins polluantes, on garde cette taxe pour continuer de développer un système polluant.

 

Merci à nos élus.